En octobre, la caravane profite du soleil dans le Var

En octobre, la caravane profite du soleil dans le Var

En octobre, la caravane Libère ta Parole s’est faite remarquer dans le département du Var. En effet, on a pu l’apercevoir sur 4 temps différents pour créer des espaces de dialogue citoyen. 

Tout a commencé à Bagnols-en-forêt, le 13 octobre, où la caravane n’a pas hésité à prendre le virage en épingle avant d’arriver sur la place du marché pour interpeller les habitants. L’animation proposée « Qu’est-ce qu’être bénévole aujourd’hui? » a permis de questionner les habitants sur l’importance de l’engagement dans une société tendant vers la consommation de services. Cela a également été le prétexte pour présenter les foyers ruraux dans une démarche visant à « aller vers » les nouveaux habitants du village pour les aider à s’intégrer dans leur nouvel environnement. En effet, situé pas loin de Fréjus, Bagnols-en-forêt connait aujourd’hui une arrivée de populations nouvelles porteuses d’énergie et désireuses de contribuer  à l’animation de leur territoire.

Le lendemain, c’est au Randuro VTT organisé par le foyer rural de Fayence-Tourette que les habitants ont pu découvrir le projet Libère ta Parole et  aller à la rencontre des bénévoles.

Enfin, les 20 et 21 octobre, c’est lors du célèbre festival africain Bagiliba organisé par la Fédération départementale des foyers ruraux 83-06, que les participants ont pu se questionner sur la question de la solidarité en se posant la question « qu’est-ce qu’être étranger aujourd’hui? ». Placé au coeur sur le marché hebdomadaire de Fayence, le débat animé par l’équipe du nouveau journal, a interpellé les habitants qui avaient beaucoup de choses à dire sur la question. Le débat a été vif et s’est déroulé jusqu’à 13h00. Mais comme il fallait s’y attendre, les échanges se sont prolongés sur le temps du festival qui proposait cette année encore de réfléchir à la notion d’accueil et d’entraide.

Ensemble la Fédération des foyers ruraux du Gard crée du lien

Ensemble la Fédération des foyers ruraux du Gard crée du lien

Dans le cadre du projet national « Libère ta parole », la fédération des Foyers Ruraux du Gard a accueilli du 26 au 28 octobre à Anduze, porte des Cévennes, l’Université Rurale : « Ensemble, créons du lien ».

L’action, démarrée en 2017 avec une dizaine d’associations et Foyers Ruraux locaux a permis de mettre en lumière des questions clés auxquelles se retrouvent confrontée la vie associative. Quelques exemples : Comment concevoir l’association comme un espace de lien et non comme un lieu de consommation ? Comment une association fait lien sur un territoire ?

C’est à partir de la création de plusieurs courts métrages réalisés en partenariat avec l’association PosiTv que des ateliers ont permis d’avancer dans les échanges et la réflexion pendant cette Université Rurale.

Vous pouvez visionner les films à partir du lien : https://www.youtube.com/channel/UCaE-0NWaRULvXuSTDmTEO9w

Trois jours de rencontres et de découverte, en commençant  par un géocaching pour découvrir le tissu associatif autour d’Anduze proposé aux participants arrivés dès le vendredi après-midi.

Ensuite se sont succédés témoignages et échanges sur les liens entre collectivités locales et associations au travers de deux actions menées sur le territoire.

Puis dans une conférence-spectacle théâtralisée, un médiateur professionnel et une comédienne ont éclairé avec humour et pertinence les clés essentielles qui maintiennent et nourrissent le lien. Illustrant leurs propos par des saynètes tirées de la vie courante, ils ont mis en évidence deux pièges qui sabotent beaucoup de projets collectifs et nuisent à la qualité du lien.

Le lendemain, Loïc Méjean, acteur du champs social et chercheur a conduit l’assistance à s’interroger sur les questions liées à la prise d’initiative et au processus d’émancipation que cela induit tant à titre individuel que collectif.

Une université rurale s’est aussi des moments festifs. La deuxième soirée a été animée avec un baleti conté par la compagnie Batifol au travers d’un feuilleton musical.

Mais 2018, pour la fédération des Foyers Ruraux du Gard c’est 40 années d’action pour l’animation et le développement de la vie associative en milieu rural. 40 ans salués par des anciens présidents aux côtés des co-présidents actuels et retraçant la vie de la fédération à travers ses actions et l’implication des bénévoles et salariés.

Enfin le dimanche matin ; l’Université s’est terminée au travers d’un atelier participatif pour imaginer les liens pour demain. Créer des liens est devenu une question primordiale afin que le monde rural puisse continuer à vivre et offrir à tous les citoyens un cadre de vie de qualité. Les projets les plus utopiques peuvent devenir réalité et sources d’espérance, une conclusion pleine d’optimisme.