RGPD. Protection des données personnelles : toutes et tous concernés !

RGPD. Protection des données personnelles : toutes et tous concernés !

Afin de lutter contre la collecte abusive, le stockage intempestif et la marchandisation incontrôlée de données personnelles, l’Union Européenne a adopté un nouveau cadre législatif contraignant : le Règlement Général pour la Protection des Données Personnelles (RGPD).

Entré en application dans toute l’Europe le 25 mai 2018, le RGPD renforce la responsabilité des organismes qui collectent des données personnelles. Ainsi, toute structure qui recueille, conserve et / ou utilise des données personnelles doit désormais non seulement assurer une protection optimale et permanente de ces données à chaque, mais également être en mesure de démontrer la conformité de ses procédures internes en cas de contrôle. En France, la sensibilisation, l’accompagnement, le contrôle et la sanction en cas de mauvaise application de cette loi européenne ont été confiés à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

RGPD : toutes les associations sont concernées !

Fichiers de membres ou d’adhérents, listes de destinataires de courriers électroniques ou postaux, répertoires bien garnis… A des échelles et à des degrés différents, qui souvent varient suivant la taille des structures et les habitudes prises en interne, toutes les associations traitent des données personnelles.

Pour faire face à ces nouvelles obligations légales, la CNFR n’a pas attendu l’entrée en vigueur du texte pour commencer à faire évoluer ses outils et sensibiliser son réseau. Et en tant qu’acteur de l’éducation populaire, c’est avec conviction qu’elle poursuit ses campagnes d’information et de sensibilisation, afin que nous devenions bientôt toutes et tous acteurs de la protection de nos données.

Pour découvrir les conditions d’utilisation et de conservation des données dans le logiciel commun de gestion des adhésions Gestanet, consultez la double page consacrée à ce sujet, dans le Foyer Rural Infos d’août 2018.

 
 
 

Aller plus loin, sur le site de la CNIL :